A | A+ | A+
Accueil > Droit de la famille > Garde d'enfants

Droit de garde

Droit de garde et garde alternée

La notion d'intérêt de l'enfant gouverne l'attribution de la garde de ceux-ci. Equilibre souvent difficile à trouver, la loi permet de recourir à des enquêtes sociales ou des expertises médico-psychologiques pour cerner l'intérêt de l'enfant et comprendre chaque famille. Maître CACHIA vous y aidera.

En aucun cas, la séparation n'a une influence sur la qualité de parent. L'autorité parentale doit rester conjointe et chacun des parents doit respecter l'autre.

L'enfant ne doit pas être instrumentalisé. Les droits de visite et d'hébergement doivent être organisés.

Votre Avocat est présent pour favoriser le dialogue, inciter les parties à procéder à une médiation familiale, le tout dans l'intérêt de la Famille.

L'enfant peut, en certains cas, être entendu. Cette audition est de droit lorsque l'enfant a atteint l'âge de discernement.

Il s'agit d'un des éléments permettant de convaincre le Juge sans toutefois que la parole de l'enfant soit qualifiée d'évangile.

La pension doit, quant à elle, être fixée en fonction des ressources et charges des parents et des besoins des enfants. A cet égard, la Chancellerie a autorisé la diffusion d'un véritable barême en fonction des ressources du débiteur et de l'exercice réduit, classique ou garde alternée, du droit de visite et d'hébergement.

La garde alternée est possible sous réserves d'une proximité géographique des domiciles et surtout d'une bonne entente au sujet de l'éducation des enfants.

Elle n'est pas toujours une solution idéale puisque source d'un certain déchirement ou défaut de stabilité. L'Avocat est présent pour vous conseiller au mieux de votre Famille, fût elle dite recomposée.

Maître CACHIA saura vous conseiller au mieux de vos intérêts.

Pour davantage de renseignements, contactez-moi

Consultez également